• Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • YouTube
  • TikTok
00:00 / 00:58

Jean-Luc CASARES, créateur de souvenirs...

Quel est le comble pour une sirène d'après vous ?

C'est de ne pas avoir une seule image d'elle, dans ce qui est censé être son milieu. LA MER !

C'était mon cas, et j'avoue que cela me complexait de plus en plus. Surtout en voyant toutes les belles images des autres sirènes.

J'ai enfin pu réaliser ce rêve cet été, grâce à mon instructeur, Jean-Luc CASARES, de l’École internationale d'apnée, lors d'une formation de 3 jours, chez lui, à Hyères (Région PACA). Le but était de travailler mon apnée, me remettre à niveau après le confinement, tout en me faisant plaisir, en réalisant des images sous-marines pour mes réseaux sociaux et mon site internet.

3 jours fantastiques, que j'ai décidé de vous faire partager.


Lundi 3 Août


MATIN

Premier jour. J'ai encore la journée de voyage de la veille dans les pattes, mais il faut malgré tout attaquer. -Au passage, si vous n'avez jamais eu, à jongler entre les trains, les gares et les métros, avec une grosse valise, un gros sac qui la complète, ainsi que votre queue de sirène de plus de 10 kilos sur le dos, dans un sac dont les bretelles vous cisaillent les épaules, essayez !! Vous verrez, vous vivrez de grands moments ! - Bref. Passons...

Debout a 7h du matin, puis départ pour le port du Niel, où il est prévu que nous passions la journée.

Le matin, ce fut cours d'apnée et remise à niveau. Après quelques exercices de respirations et relaxation - indispensables avant toute séance d'apnée - et l'enfilage de la combinaison - un sketch ! - début du cours !

J'ai à peine mis la tête sous l'eau, que je suis déjà éblouie ! J'ai vu maintes fois des images des fonds marins Sudistes, mais les voir en vrai, c'est autre chose ! À tel point que cela me pose des problèmes de technique durant le cour, car je suis plus concentrée sur le décors, que sur les exercices à effectuer ! Mais Jean-Luc, s'il ne manque pas de me le rappeler (c'est bien normal, c'est son rôle ) ne m'en tient pas rigueur pour autant. Son but, avant tout est de voir ses élèves heureux et prendre du plaisir à ce qu'ils font. Et de ce côté-là, pas de problème, au bout d'1h30 de cour, je suis déjà comblée. Pour conclure la matinée, Jean-Luc m'offre une petite randonnée palmée, à la découverte de la faune et la flore aquatique ! Un enchantement !

Première descente en apnéiste !

APRÈS-MIDI

Après une courte pause déjeuner, il est tant d'attaquer la première séance en sirène. Je passe sur les grosses difficultés à enfiler ma nageoire, - provoquant à la fois l'énervement et les fous rire- ainsi que les problèmes de lestage.

Cette séance ne fut pas la meilleure du séjour mais c'était sans importance. Il s'agissait avant tout de m'habituer à la fois à mon nouveau costume, que je n'avais que très peu porté, ainsi qu'à travailler en mer. De plus, de nombreuses particules, présentes dans l'eau ont altéré la netteté des images. Mais cela m'a au moins servi d'entrainement pour la journée du lendemain.


Première plongée en sirène.

SOIR

17h. Il est temps de rentrer, mais la journée n'est pas terminée pour autant. Il faut se doucher, se reposer...Avant de partir pour un cour d'apnée statique, dans la piscine du Camping international de Giens, proche de chez Jean-Luc. Nous avons la chance énorme de bénéficier d'un accès privé à la piscine. Un luxe incroyable, qui nous permet de nous entraîner dans des conditions optimales.

Je prends ce cour avec Marie, sa compagne, qui est aussi la fondatrice de la Compagnie Néréïdes, dont je fais partie.

Cette dernière séance n'est pas évidente. Nous avons froid et il y a pour ma part la fatigue de la journée et du voyage de la veille. Mais ça ne m'empêche pas de peaufiner mes techniques de ventilation et de nage. Ce qui m'aidera beaucoup pour m'entraîner correctement cette année. Ça, c'est le côté positif.

Le point négatif, est que malgré mes efforts, je ne parviendrai pas à faire plus de 2 min en apnée statique. Mon record étant de 3 min, on peut dire que ce n'est pas terrible.

Mais Jean-Luc reste encourageant et positif :


- " Ce n'est pas grave ! C'est normal ! Il y a le froid, la fatigue et tu n'as pas pratiqué depuis un moment. Il faut le temps que ça revienne. Tu feras mieux demain."


C'est sa grande qualité en tant qu'instructeur. Il ne vous dévalorise jamais. Quelque soit votre niveau, ou votre performance. Je n'ai jamais entendu de sa bouche un "c'est nul !" Et lorsque vous le dîtes vous-même ( ma grande spécialité car je suis rarement contente de moi ! ) il vous reprend et dédramatise aussitôt afin que vous ne finissiez pas votre cour sur une mauvaise note.


Marie et moi en cour d'apnée statique

Sur ce...cette journée se termine enfin. A 22h ! Il est temps de rentrer, prendre une douche brûlante pour se réchauffer et....MANGER !!!



Mardi 4 Août


A la découverte de la Posidonie !

Cette fois, on entre dans le vif du sujet ! Ce sera notre première journée entièrement destinée à mes images sous-marine en sirène. Direction LE LAVANDOU, à 1h de route de chez Jean-Luc et Marie.

J'ai demandé à Jean-Luc de faire l'acteur, car je souhaitais un duo entre un apnéiste et une sirène. Un sujet qu'il avait déjà travaillé avec d'autres sirènes et qui fonctionne toujours très bien.

Pour nous aider, Marie nous accompagne. Une aide précieuse, car non seulement elle filme nos images en duo, mais elle sera aussi le "3ème oeil" pour mes images en solo. Un incident technique de costume, un détail artistique, une figure mal effectuée, elle voit immédiatement ce que Jean-Luc et moi ne remarquons pas forcément, et sauve ainsi, beaucoup d'images ! :p


Belle surprise de fin de journée. Une étoile de mer, s'invite pour la photo !

Mercredi 5 Août


Dernière journée. Déjà ! Elle sera partagée entre le travail et le loisir. En effet, ce jour-là, Mermaid Ondine nous a rejoints avec Yann, son conjoint, qui sera le deuxième cameraman.

Nous embarquons aussi avec nous, la petite Mélina, 14 ans, formée à l'apnée par Jean-Luc et qui voulait voir, comment travaillent des sirènes professionnelles. Son rêve étant d'en devenir une plus tard !


MATIN

Il s'agit pour Marie et moi de tourner notre clip de présentation pour la Compagnie Néréïdes, que nous avons mit au point la veille au soir. C'est d'une urgence absolue car nous n'avons quasiment rien. Hors, les supports vidéo sont indispensables pour vendre des prestations par la suite. C'est sur cela, principalement que les employeurs se basent pour faire leur choix.

Pendant un peu plus de 2h, nous travaillons nos figures avec Jean-Luc, toujours à la caméra. Paradoxalement a la température extérieure qui avoisine les 40°c, l'eau en revanche n'est qu'à 17°c, ce qui rend l'exercice plus compliqué. Mais ON VEUT finir ce clip !! Alors on insiste, on s'accroche, on recommence les figures ratées et on finit par y arriver et boucler le clip ! Le tout dans la bonne humeur et les rires !


La dream team !


APRÈS-MIDI



Duo avec Mermaid Ondine

Cette fois, un seul mot d'ordre. Détente !!!

Plus d'objectif à réaliser absolument ! On s'amuse juste entre nous ! J'en profite pour faire un duo avec Ondine dans la posidonie. Des duos, des trios, des quatuors ! On s'en donne à coeur joie et on fait en sorte d'avoir le plus possible d'images pour les souvenirs.

sortons de l'eau assez tôt car le soir, une soirée au restaurant est prévue ! Cependant avant de rentrer nous doucher, nous nous arrêtons sur le "rond-point aux baleines" pour une séance photos improvisée. Une brillante idée de Marie !

Les filles sont très à l'aise, mortes de rire et prêtes en 5 min ! Moi en revanche, je suis tellement stressée par la situation et hantée par la peur de finir au poste, que je mets trois plombes à me changer. Mais nous réalisons finalement ce shooting surréaliste, offrant par la même occasion, une animation unique aux automobilistes, qui nous encouragent par de joyeux coups de klaxons.


Le délirant shooting sur le rond-point aux baleines !

SOIR

Pour conclure ce séjour, une soirée au restaurant, sur le port de Hyères est organisé. J'y retrouve ma cousine Cécile, que je vois vraiment trop peu souvent, ainsi que sa compagne, Gaëlle. Le hasard a voulu que nous nous trouvions, en vacances, à la même période. Je ne pouvais donc pas partir sans les avoir revues !

Inutile de vous dire que ce fût une joyeuse soirée, pleine de rires et de bons souvenirs remémorés.


Comme dans Astérix, on finit l'aventure par un banquet !



CONCLUSION

À peine partie, je voulais déjà être à l'année prochaine pour revenir.

J'espère vraiment pouvoir y retourner l'été prochain. Jean-Luc pourrait ne se soucier que de son travail d'instructeur, mais c'est mal le connaitre. Il est extrêmement à l'écoute des demandes. Ayant des formations spécialement adaptées pour les sirènes, il sait prendre en compte, autant l'aspect technique, qu'artistique.

Il n'impose rien. Il s'adapte. Vous souhaitez réaliser un clip en sirène ? Ce sera VOTRE scénario ! En fonction de vos demandes et de vos souhaits, il fera en sorte de vous trouver les meilleurs endroits. Il n'a pas non plus de limite d'horaires ! Vous souhaitez réaliser des photos au coucher du soleil ou au contraire à l'aube ? Aucun souci ! Une flexibilité rare !

Disposant de tous les diplômes professionnels nécessaires, vous pouvez le suivre en toute sécurité. Ce n'est pas forcément le cas pour tout le monde ! Faites très attention à celles et ceux qui prétendent vous enseigner l'apnée, mais qui pourtant ne la maîtrisent pas forcément eux- même ! C'est extrêmement dangereux, voir même criminel ! Vérifiez toujours les qualifications. C'est votre droit ! Il en va de votre sécurité et même de votre vie.

Et pour ce qui est de vos images, Jean-Luc renouvelle très régulièrement son matériel informatique, afin de toujours vous rendre des supports de haute qualité.

C'est pour toutes ces raisons. Et pour l'amour véritable qu'il porte à sa région, cherchant toujours à vous en vanter les mérites, que je l'ai surnommé : "le créateur de souvenirs".

Que les dieux de la mer, fassent que ça lui convienne ;)



© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com